Les couts salariaux à Madagascar

Avant de se lancer dans la création de votre entreprise à Madagascar, il est conseillé d’estimer les dépenses au moins jusqu’à l’encaissement des premières factures.   Pour établir votre budget prévisionnel, il est nécessaire de maîtriser les coûts salariaux. Le coût salarial est composé des charges directes (salaire brut, avantages, primes) et charges indirectes (cotisations sociales, formation professionnelle). Il se calcule à partir des éléments de salaire.

La détermination du salaire brut en fonction des salaires minima et catégorie  du travailleur

Au moment de la rédaction du contrat de travail, la société déterminera la Catégorie Socio Professionnelle (CSP)  du travailleur.  Elle est en fonction des formations acquises et expériences professionnelles du salarié. Il existe 5 groupes de Catégorie Socio Professionnelle  (CSP)  à Madagascar.  Les salariés  dont leurs CSP sont M1, M2, OS1, OS2, OS3, OP1, OS1, OS2, OS3 sont répartis dans les 3 premiers groupes. Les cadres sont regroupés dans le 4ème  et  5ème groupe.

Au début de chaque année civile, les salaires minimum d’embauche sont fixés par décret pour chaque Catégorie Socio Professionnelle.

L’Impôt sur les Revenus Salariaux et Assimilés

Les revenus salariaux et assimilés sont imposables à l’IRSA (Impôt sur les Revenus Salariaux et Assimilés) .  Cet impôt est retenu à la source ; il est déduit du salaire brut de chaque employé et versé dans le compte de l’Etat par son employeur.
L’IRSA n’est donc pas comptabilisé dans les charges de l’entreprise.

Il se calcule comme suit :
IRSA = (base imposable – 250 000) * taux – réduction pour personne à charge
Base imposable = salaire brut –cotisations sociales (part salariale)
Le taux de l’IRSA appliqué pour l’année 2017 est de 20%

Les obligations sociales de l’employeur à Madagascar

Des obligations sociales s’imposent à l’employeur dès l’embauche  d’un employé :

  • l’affiliation à la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNAPS)
  • l’affiliation à un Organisme Sanitaire Inter Entreprise (OSIE).

    Malgré l’existence de nombreux organismes de Service Médical Inter-entreprises, les taux pour les cotisations sociales sont uniques : 1% du salaire brut pour le salarié et 5% du salaire brut pour l’employeur.

En ce qui concerne la cotisation versée à la CNAPS, elle est équivalente au 14% du salaire brut de l’employé. 1% sont pris en charge par le salarié et  13% par la société.

Le traitement des primes et autres avantages

Les primes et autres avantages numéraires ou en nature sont inclus dans le salaire brut de l’employé. Par conséquent, ils sont imposables à l’IRSA et font parties des éléments pris en compte pour le calcul des cotisations sociales.

Pour conclure, si vous envisagez de recruter, le coût réel d’un salarié à Madagascar est estimé à 118% de son salaire brut, pour un salaire brut inférieur au plafond de la CNaPS (plafond CNaPS applicable pour l’année 2017 : Ar  1 244 184). Dans le cas contraire, ce serait dans les 112%.

MDG Services vous accompagne dans la gestion administrative de vos ressources humaines.  Pour plus d’informations sur nos services de gestion de paie ou d’assistance administrative, vous pouvez nous nous joindre au +261 32 05 673 00 ou nous demander un devis.

Une pensée sur “Les couts salariaux à Madagascar”

Les commentaires sont fermés.