TOUT SAVOIR SUR L’EXPATRIATION À MADAGASCAR

L’expatrié est une catégorie particulière d’émigré. Il peut s’expatrier pour des raisons personnelles, familiales ou professionnelles, que ce soit pour des études, des perspectives de carrières, des envies de découverte ou en raison d’une punition civique (on parle alors d’exil). Dans le langage courant, le terme « expatrié » désigne généralement une personne occidentale détenant la nationalité d’un pays développé et travaillant à l’étranger en raison de ses compétences reconnues mondialement. La définition formelle d’expatrié ne spécifie cependant pas de raisons pour l’expatriation.

Vivre ou s’expatrier à Madagascar doit être avant tout une question de choix de vie  que ce soit pour s’investir ou pour travailler, ou pour étudier ou même pour y passer sa  retraite.

Avant de faire le choix du pays auquel vous voulez vous expatrier, il faut bien se documenter, faire des comparaisons, analyser les avantages et les inconvénients sur différents aspects : la sécurité ; les sites touristiques ; les écoles ; les climats ; les bonnes mœurs ;  la population …etc.

Le coût de la vie à Madagascar

Des milliers d’étrangers choisissent de s’installer à Madagascar afin de jouir d’un coût de la vie réduit et d’une fiscalité favorable. La vie n’est pas chère sur l’île, au contraire. Il est possible d’y habiter sans avoir des centaines d’euros en poche. Et une fois les déplacements, l’hébergement et l’alimentation provisionnés, il vous restera de quoi aller voir les destinations touristiques. De plus, l’imposition est généralement moins élevée qu’ailleurs. Ce qui est un atout considérable.

 Autant de soucis pour la scolarité de vos enfants  lors de votre expatriation à Madagascar ?

C’est important que la scolarité de vos enfants soit en accord avec la vie que vous souhaitez mener pendant votre expatriation à Madagascar.

Découvrez les différentes écoles à Madagascar pour l’étude de vos enfants.

La couverture sociale des expatriés à Madagascar

A titre d’informations sur la couverture sociale (maladie, vieillesse, maternité, retraite, complémentaire, institutions de prévoyance) : avant de quitter votre pays actuel, vous devez impérativement vous informer sur la couverture sociale dont vous pourrez bénéficier à Madagascar.

C’est une étape indispensable que vous ne devez pas négliger lors de votre projet d’expatriation à Madagascar. Le régime de couverture sociale et médicale dans la Grande Île est largement plus modeste que celui en France. Pour les expatriés professionnels, en fonction de leur contrat, ils peuvent, soit, être affiliés au régime de Sécurité sociale français, soit à la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale. Dans la même mesure, le salarié ainsi que sa famille seront affiliés à une couverture proposée par l’employeur. Si vous êtes retraité, il vous est possible d’adhérer à une assurance maladie de la Caisse des Français de l’Étranger ou CFE si vous avez la nationalité française. Souscrire une assurance auprès d’une compagnie d’assurance privée est également une solution qui présente son lot d’avantages.

Les différentes catégories de visa de séjour à Madagascar

La catégorie de visa à adopter dépend de votre projet à Madagascar, soit par le fait d’épouser une personne de nationalité malagasy soit par la carrière à opter à Madagascar.

 -Visa transformable : tout expatrié désirant s’installer à Madagascar doit impérativement se présenter et demander un visa transformable auprès de l’ambassade de Madagascar de son pays d’origine. Ce visa sera délivré, avec une validité de 1 (un) mois, à compter de l’arrivée de l’intéressé dans le pays. Ainsi, comme toutes les autres catégories de visas, il y a des dossiers à fournir et des frais liés pour l’obtention de ce visa transformable.

-Visa travailleur : un visa de long séjour, octroyé au travailleur expatrié et après avoir bénéficié d’un visa transformable. L’intéressé aura un (1) mois pour procéder à la première demande de visa travailleur. Avant tout, il faut connaître les différentes procédures afin de régulariser la situation de l’expatrié, dans le territoire malagasy comme les modalités d’obtention de visa travailleur et  les frais lié à la demande 

-Visa investisseur : attribué au expatrié désirant de s’investir à Madagascar. Relativement facile à obtenir après avoir ouvert une structure à Madagascar ou être associé dans une société locale, il permet d’obtenir un droit de séjour allant jusqu’à 10 ans après plusieurs renouvellements, voire permanent.

-Visa pour regroupement familial: permet ainsi aux conjoints expatriés de vivre pour une longue période à Madagascar.  Mêmes procédures que les autres types de visas, des  étapes sont à suivre pour la demande dans la préparation et le suivi de l’avancement des dossiers

-Visa retraité : réservé aux étrangers désirant de passer sa retraite à Madagascar. L’attestation de mise à la retraite avec un justificatif de versement des pensions dans une banque locale sont les principaux dossiers requis pour ce type de visa.

Dans tous les cas, l’équipe de Madagascar-Services reste disponible pour un accompagnement réussi dans l’obtention de votre visa de séjour à Madagascar.

Nous vous apporterons tous les conseils et soutiens nécessaires dans toutes les démarches administratives afin de réaliser votre projet d’expatriation.