LES JOURNAUX COMPTABLES

La tenue des journaux comptables constitue pour une entreprise non seulement la base de sa comptabilité mais une obligation selon la règlementation.

Quid des journaux comptables

Parmi les livres comptables obligatoires, on retrouve le livre-journal où sont enregistrées les opérations par ordre chronologique.

Afin de faciliter la mise jour de la comptabilité, les entités regroupent les opérations de même nature dans un même journal comptable qui est nommé autrement journal auxiliaire.

D’une manière générale, les informations suivantes sont figurées dans les journaux auxiliaires :

  • La date : le comptable se réfère souvent de la pièce comptable. S’il s’agit d’un enregistrement d’une facture, ce sera la date de cette dernière qui sera saisie dans le journal, pour les pièces de banque, il faut prendre les dates des avis de débit ou de crédit.
  • Les comptes mouvementés : Selon les règles comptables, chaque écriture comporte au moins un compte à débiter et un compte à créditer. Le montant saisi dans ces deux comptes doit être égal.
  • Le montant de l’opération enregistrée,
  • Le libellé de l’opération

Les différents journaux comptables

Généralement, les journaux listés ci-dessous sont observés dans les entreprises.

  • Le journal d’achat où sont enregistrées les factures d’achat
  • Le journal de vente où est regroupée la saisie des factures de vente
  • Le journal de caisse où sont enregistrés les sorties et entrées en espèces
  • Le journal de banque, utilisé pour l’enregistrement des mouvements en banque c’est-à-dire les encaissements et les décaissements par voie bancaire.

Le journal des opérations diverses  où sont comptabilisés la paie, la TVA, la dotation aux amortissements, les écritures de fin d’exercice…

La tenue  des journaux comptables 

En prenant les dispositions malgaches qui sont inspirées de la comptabilité française, les personnes physiques ou morales qui sont astreintes d’une comptabilité régulière sont libres dans la tenue de leurs journaux comptables : tenue manuellement ou au moyen de systèmes informatiques conformément au plan comptable général 2005 suivant le Décret n°2004-272 du 18/02/2004.

D’après l’article 01.01.20 du Code Général des Impôts 2018, « la comptabilité tenue manuellement doit notamment comprendre les livres réglementaires prévus par l’article 430-1 dudit décret. Ces livres, aux pages numérotées, sont cotés et paraphés avant leur mise en service par les autorités prévues au Code de commerce ou par l’inspecteur ou le contrôleur des impôts territorialement compétent. Les opérations y sont inscrites en langue française ou malgache, jour par jour, sans blanc ni rature.

La comptabilité tenue au moyen de systèmes informatiques doit respecter les exigences stipulées par l’article 430- 2 dudit décret ».

Pour vos besoins en externalisation comptable, n’hésitez pas à nous contacter !