MADAGASCAR : UN CHOIX D’EXPATRIATION ORIGINAL ET ENRICHISSANT

Une destination de rêve 

Madagascar est une île splendide et vaste qui se trouve dans l’Océan Indien. De nombreux étrangers sont intéressés par l’opportunité d’y passer leurs vacances et d’autres pensent s’y installer définitivement. Ce n’est pas surprenant car il existe des milliers de merveilles à explorer.

S'installer à Antananarivo

Tourisme à Madagascar 

Avant tout, les Malagasy sont des peuples très chaleureux. Malgré la disparité du niveau de vie entre Madagascar et les autres pays étrangers, c’est un pays magnifique pour vivre. Il est très intéressant de s’installer ou de s’expatrier à Madagascar car cela vous permettra de découvrir les richesses de l’île : les espèces animales telles que  le lémurien, les reptiles, les baleines sur l’île de Sainte Marie, le fossa  ainsi que les espèces végétales comme  Didierea madagascariensis, Cedrelopsis grevei. Pachypodium geayi et bien de nombreux autres.

Il ne faut pas négliger les magnifiques plages de Nosy Be ,telles que le Nosy Sakatia, Andilana, Nosy Tanileky, Nosy Iranja, Nosy Komba, Madirokely et Ambatoloaka. On ne peut pas manquer le baobab de Majunga, le lac Tritriva d’Antsirabe ainsi que les festivales culturels tels que le festival balnéaire, le festival donia, Madajazzcar, le festival Mosaïque et bien d’autres encore.

Par la suite, afin de se rendre à Madagascar, il est évident de soumettre une demande de visa. MDG Services est en mesure de vous assister dans les procédures requises pour l’obtention de votre visa.

Les principales cultures malagasy et coutumes traditionnelles 

Le mariage traditionnel appelé le « le vodiondry :

Le mariage traditionnel n’est pratiqué que par les Malagasy, ce qui distingue le peuple malgache de la population étrangère.

Le vodiondry se déroule comme suit :

  • En premier lieu, deux orateurs dits « mpikabary » sont présents pour faire un échange de discours. Le premier, venant de la famille du jeune homme, évoque toute la qualité de celui-ci pendant son discours dans le but de séduire et convaincre, avec ses mots, la future famille de la jeune femme.
  • En second lieu, c’est au tour du « mpikabary » de la femme d’énumérer les valeurs de sa famille. Ainsi, l’un représente la famille de la femme et l’autre celle de l’homme. La prise de parole pour chacun des orateurs peut prendre plusieurs heures. Au moment de leur discours, les deux orateurs mentionnent tous les noms des ancêtres pour identifier s’il y a un ou pas un lien de parenté entre les futurs mariés.
  • En dernier lieu, le jeune homme donne de l’argent sous une enveloppe aux parents et aux frères de la jeune femme. Ce geste est une marque de compensation en l’absence de la femme au sein de sa famille.

Le vodiondry revêt une grande importance pour les Malagasy afin d’exprimer leur respect envers les personnes âgées . De cette façon, la demande en mariage du jeune homme ne se limite plus à la fille en question, mais s’adresse également aux parents et à toute la famille de celle-ci .

La circoncision ou « famorana » 

Vers 1981, la circoncision est apparue. Il s’agit d’amputer une partie du sexe masculin. La principale raison est que, à la suite de cette pratique, l’enfant deviendra un véritable homme. Il est pratiqué au cours de la saison froide appelée « ririnina » à Madagascar, de Juin à Août. A la fin de la circoncision, toute la famille félicite le garçon par en chantant  : « Arahaba ririnina ».

« Le famadiahana » ou exhumation:

A Madagascar, l’enterrement du défunt n’est pas suffisant, contrairement aux autres pays .  Les Malagasy font usage du célèbre « famadihana ». L’objectif est d’envelopper le mort d’un nouveau linceul également connu sous le nom « Lambamena ». Il se déroule du mois de Juin au mois de Septembre. Les célébrations qui accompagnent le rituel sont spectaculaires : musique traditionnelle, un grand festin.

Les valeurs Malagasy à connaître pour les expatriés 

Le » valimbabena« 

Les  jeunes pratiquent le « valimbabena »  c’est-à-dire quand vous étiez à votre plus jeune âge, votre mère vous a porté sur son dos et lorsque vous seriez grand, vous devriez faire de même avec vos parents quand ils seront vieux. Plus précisément, aider vos parents, prendre soin d’eux étant donné qu’ils n’auront plus assez de force pour prendre soin d’eux même.

Le « solombodiakoho » ou substitut de poulet

Dans la culture Malagasy, les pères et les mères ont l’habitude de célébrer leur « solombodiakoho » au début de la nouvelle année. Il est donné par les enfants de la famille afin de les honorer.

« Tso drano » ou bénédiction

Comme indiqué précédemment, le mariage civil est intégré à la culture malagasy. Le « tso drano » désigne les paroles exprimant des vœux ou bénédictions adressés par les parents à leurs enfants lors de l’évènement. Ces paroles revêtent une grande importance pour ceux qui les entendent. Il est également exprimé lors du départ d’un enfant à l’étranger en lui souhaitant le meilleur.